• Jana Call me J

Rêve de Princesses

La Fashion Week Haute Couture à Paris commence pour moi ce dimanche soir par la présentation privée de la Maison russe Yanina Couture, installée depuis 25 ans à Moscou et dirigée par sa créatrice Yulia.

Pour fêter les 25 ans de ses créations, Yulia nous a invité à découvrir ses 25 robes iconiques au Centre Spirituel et Culturel Orthodoxe Russe, sur la rive gauche de la Seine et à deux pas de la tour Eiffel.

Si vous vous promenez Quai Branly vous ne pouvez pas le rater, ses 5 bulbes totalement lisses construits à partir de matériaux composites (une première mondiale architecturale) coiffés de 90 000 feuilles d'or qui éclairent le ciel parisien comme des soleils. 

"Mes deux amours," nous dit-elle avec un large sourire : "la France et la Russie," l'aveu au micro rend ce lieu choisi pour exposer le travail d'une vie, hautement symbolique.

Yanina Couture, c'est une maison comme un autoportrait


avec un charme unique et une atmosphère mystérieuse si particulière. Situé dans un ancien manoir privé dans le centre de Moscou faisant face à la Place Rouge, ce petit atelier devenu une maison de mode internationale faisant partie des plus prestigieuses maisons de haute couture russe, voit naître les robes luxueuses et élégantes inspirées du Ballet russe et des tenues traditionnelles, emploie aujourd'hui 80 artisans, dont 8 concepteurs, 24 brodeurs et 33 couturières.


Ce soir, Yulia Yanina avait le sourire d'une petite fille qui a réalisé son rêve de Princesse,


confidence qu'elle a partagé avec son auditoire tout acquis, sous le regard bienveillant de Son Excellence  Monsieur l'Ambassador de Russie à Paris, Alexeï Mechkov.


Représentée par l'agence de communication Totem Fashion, Yanina Couture défile à l'hôtel Westin le 21 janvier 2019, mais n'hésitez surtout pas à aller visiter l'exposition que j'ai eu le plaisir de partager avec vous qui se tient du 21 au 26 janvier 2019 au Centre Spirituel et Culturel Orthodoxe Russe. Une pose remplie de jolies proses.

Profitez de la visite pour faire un tour par l'église orthodoxe, (elle n'est pas très grande),  prenez un petit banc blanc et asseyez-vous pour quelques instants en paix avant de courir à un autre défilé.

Vous verrez l'éclat des dorures faire briller vos yeux,  votre esprit surpris découvrira la douceur et la joie des chants qui résonnent sous les hauts plafonds et peut-être vous ferez-vous le même constat que moi : quel parfum délicat qui règne par là ! 




Tous droits réservés régi par par la loi du 11 mars 1957 et la loi du 3 juillet 1985, codifiées dans le code de la propriété intellectuellee sont pas libres de droit et régies au droit français et au Code de la Propriété Intellectuelle 

Reproduction interdite sans autorisation

© 2020 par JanaCallmeJ