• Jana Call me J

Il neige des fleurs et des pierres précieuses

Ah la Fashion Week ..

Je vous en parle souvent de ces moments de l’année où toute une population cesse de vivre pour autre chose que l’organisation, coordination, derniers réajustements, course pour attraper un Uber, un métro, taxi ou jambes à son cou pour arriver à l’heure au prochain show, stilletos au bout des petits orteils gelés, baskets, casquettes ou robe de soirée.



Il a neigé à Paris cette semaine, mais lorsque les lumières s’éteignent et les projecteurs s’allument, nos yeux se colorent de fleurs,

d’éclats magiques de pierres précieuses, de robes printanières aux tissus légers qu’on a envie de vêtir pour partir courir dans les champs, frivoles sous les vergers. La magie des instants où le doigts sur le déclencheur en rafale, on a changé de saison.




Ma fashion week de la photographe des podiums (qui mériteraient à eux seuls un roman) a eu comme bilan 1 gant de perdu, 1 paire de lunettes de vue perdue (si les photos sont floues, faut pas s'étonner), 1 marchepied oublié quelque part (merci BHV d'ouvrir à 9h30 : j'ai pu en prendre un et sauver le boulot des 2 derniers jours), une confusion mentale chronique, je ne sais plus si c'était hier ou la veille (ou l'avant-veille) ce que j'ai fait et ce que j’ai vu, je cherche agacée contre moi-même les écouteurs en me demandant où je les ai perdus, eux aussi, je fouille la voiture (en conduisant bien sûr) : posés sur le siège entre mes cuisses ...



Je suis devenue incollable sur les parkings parisiens, demandez-moi et je vous en trouve un, mieux que Waze. : à en visiter 4 par jour pendant 5 jours dans les quartiers différents, les gardiens me payent un café maintenant.

Le dernier soir, je trouve que le salon du défilé était hyper mal éclairé, je rouspète dans ma barbe, monte mon boîtier sur le monopod, me bats avec l'objectif qui pèse 3kg à lui tout seul pour le fixer dessus, dans un espace à peine aussi grand que la place que prennent mes pieds au sol et exaspérée lance à ma copine des podiums :


"ils abusent quand même, ils pourraient laisser un peu de lumière le temps qu'on s'installe !!" elle s'explose de rire : "enlève tes lunettes",

je lui dis qu'elle est folle et que je verrai encore moins, "tes lunettes de soleil, tu as tes lunettes de soleil sur le nez !"

Pourquoi ? On ne sait pas ; pas de soleil pourtant ce soir-là.


Mais c’est aussi et surtout la chance de visiter les lieux sublimes dans mes quartiers préférés de Paris, y voir tous ces talents réunis en ébullition, des organisateurs aux stylistes, des techniciens aux éclairagistes, des mannequins qui courent d’un show à un autre alors qu’en les regardant défiler on a le sentiment qu’elles sortent d’une cure de sommeil et qu’elles ont été télé transportées.

Mon après fashion week m’a déguisé en webmaster pour vous faire une belle page sur mon site, que vous aimerez j’espère. Allez-y, faites un tour de cette revue de mode pour (re) découvrir ces créateurs et leurs nouvelles collections. Je me suis replongée dans chacune d’entre elles pour essayer de vous donner un aperçu aussi juste possible, aiguisant mon clavier averti pour rendre hommage à ces incroyables talents et travailleurs acharnés. Objective ? Certainement pas, j’aime. C’est comme ça.


Merci à Alexis, Bénédicte, Jacques, Christopher, Suzanne, pour votre fidélité ! Merci à Totem Fashion de m’avoir fait accréditée sur autant de shows, j’ai essayé de les faire tous, malheureusement le clonage n’a pas bien pris, pourtant j’ai couru ! Merci à toute l’équipe de Franck Sorbier pour ce spectacle incroyable, challenging techniquement pour les photographes mais on aime ça ;)

Et un big big merci à SIGMA France pour cette première belle collaboration. To be continued …


Merci à mes amis qui m’ont perdue depuis 15 jours et me pardonnent, mari et enfants qui ne savent plus à quoi je ressemble, (en espérant qu’ils trouvent la surprise pas trop mauvaise au bout) à mon chat qui me reconnait encore et joue au veilleur de nuit dans mon bureau collé à moi. (Comment ça les croquettes ? Mais non ce n’est pas ça)

Allez, hop, la visite c’est par là :



Tous droits réservés régi par par la loi du 11 mars 1957 et la loi du 3 juillet 1985, codifiées dans le code de la propriété intellectuellee sont pas libres de droit et régies au droit français et au Code de la Propriété Intellectuelle 

Reproduction interdite sans autorisation

© 2019 par JanaCallmeJ