• Jana Call me J

C'était Hyères

pouam pouam pouam ... Pas vraiment, c'était du 14 au 17 octobre, presqu'hier.


Il est évident pour certains que nous allons parler du 36ème Festival "International" (accent du Sud, s'il vous plaît) de mode, de photographie et d'accessoires de mode (c'est long, je sais, mais au moins, c'est clair).


Photos Tom Van der Borght runway by Jana Call me J/Abaca Press - tout droit réservés AbacaPress

Habituellement tenu en avril, depuis le (ou la) Co...id (dont on ne prononce plus le mot), le Festival a déménagé en octobre pour ses deux dernières éditions (35ème et 36ème). Super occasion de faire migrer toute la famille de la mode depuis Paris à peine quelques jours après l'éprouvante Fashion Week, pour prendre un bain de zenitude sous le soleil varois et quelques baignades dans la Méditerranée (à 21 degrés, je me baigne, perso, donc MERCI pour le plouf sur les plages privatisées que pour moi - et Alexis Dj. peut-être 😃)


Le festival d'Hyères (que j'aime tant, fermons la parenthèse) est considéré comme le plus ancien concours de mode, un dénicheur de talents émergents et qui, à travers ses prestigieux participants aide financièrement et accompagne les créateurs dans leur parcours vers la réalisation de leurs projets. Jean-Pierre Blanc, fondateur et dirigeant du Festival, y mets tous son coeur pour les exposer à la lumière des grands de ce monde.


Mais pas seulement, des artistes de la région devenus "grands", les amis (famille, dirait Jean-Pierre) toujours présents au rendez-vous (souvenez-vous, de la prestation époustouflante de la Horde et le Ballet National de Marseille, de Rone, d'Yseult, de Camélia Jordana, Claire Laffut ou Dani pour l'hommage à Christophe saison dernière, etc..).


Cette année, 10 finalistes internationaux avaient été sélectionnés par catégorie parmi plus de 650 candidatures envoyées, concourant pour les prix aux noms doux rêveur : "Prix Chloé", "le Prix 19M des métiers d’art de CHANEL", le prix de la photographie "American Vintage" ou encore le "Prix Hermès" des accessoires de mode.


Juste à titre d'exemple, Christian Louboutin était le Président du Jury de cette dernière catégorie, imaginez l'excitation et le stress de ces jeunes créateurs ! Louise Trotter, Directrice Artistique de Lacoste en Présidente du Jury mode, moi, j'aurai été super excitée et stressée.


Vous trouverez tous les lauréats un peu partout dans la presse et sur le site officiel (de la sublime) Villa Noailles par ICI, je préfère vous montrer une petite sélection de mes photos des créateurs qui ont mis des coups à mon coeur, qui finalement s'avèrent être assez alignés avec les Prix Public de la ville d'Hyères (décidément, je suis faite pour vivre dans cette ville ! Message discret à l'OM qui me lit (heu... pas l'équipe de foot, non).

 

J'ai aimé l'audace et la créativité de la collection femme "Le Temps des rêves", de la créatrice suisse Adeline Rapaz qui a remporté le prix du public - ville d’Hyères et le mien. Ce prix est doté d’une résidence de création à la villa Noailles ou d’une commande artistique de la villa Noailles en 2022.

Photos Jana Call me J/Abaca Press - tout droit réservés AbacaPress

 

Elina Silina, créatrice de Lettonie m'a emmené dans ses filets "sustainable et up cycles" et le jury aussi, puisqu'elle a remporté le très convoité Prix Chloé. "Dans le cadre du Prix Chloé, les finalistes ont créé en plus des 7 silhouettes de leur collection, une silhouette fidèle au style Chloé ; le savoir-faire couture associé à une allure décontractée et toujours élégante, s’adressant aux femmes libres d’esprit et tournées vers l’avenir."

Robe gagnante dans l'esprit de Chloé première à gauche :

Photos Jana Call me J/Abaca Press - tout droit réservés AbacaPress

 

Alors que je suis clairement attirée exclusivement par la mode féminine (sorry guys), le gagnant du "Prix le19M de CHANEL", était aussi mon gagnant. Couleurs bold, je suis fan de ce jeune créateur thaïlandais, diplômé de l’Institut Français de la Mode qui vit et travaille à Paris : Rukpong Raimaturapong. Ses chapeaux en collaboration avec la Maison Michel doivent, à un moment donné, se retrouver en haut de ma tête. Si, si ! (le jaune par exemple, irait parfaitement avec mon petit cabrio Fiat Barchetta couleur soleil).


"La vocation de ce prix est de récompenser la meilleure collaboration entre les dix finalistes et dix des maisons appartenant aux Métiers d’art de CHANEL : Ateliers de Verneuil-en-Halatte, Causse, Desrues, Goossens, Lemarié, Lesage, Lognon, Maison Michel, Montex et Paloma. En 2020, ce prix est devenu le prix le19M des Métiers d’art de CHANEL, en écho à l’ouverture du nouveau site parisien réunissant en un seul lieu onze maisons d’art, soit près de six cents artisans au service de la création de CHANEL et d’autres grands noms de la mode." (cf. site  Villa Noailles)

Photos Jana Call me J/Abaca Press - tout droit réservés AbacaPress

 

Merci au 2eBureau pour l'organisation, votre présence sur place et les communiqués de presse qui m'ont bien aidé pour les rédactions !


Quel bonheur aussi de retrouver un copain sur le podium des défilés et son humour belge, Photographe maison pour le Festival © Etienne Tordoir/Catwalkpictures.com


Que du bonheur, je vous disais !



 

Nota Bene :


Nous sommes entre gens de bonne compagnie, merci de contacter Abaca Press pour avoir les visuels ci-présents et/bien plus beaucoup plus de supplémentaires



Merci pour votre soutien à la création artistique française









Merci pour votre envoi !